lundi 25 juillet 2011

Comte Eric Stenbock - Etudes sur la mort

  Les éditions du Visage Vert ont donc ce talent de ressusciter les morts. Ce qui est bel et bien la position dans laquelle se trouve le Comte Eric Stenbock, trepassé en 1865 à l'âge de trente-cinq après avoir fait une mauvaise chute sur la tête, et qui de son vivant n'aura laissé d'autre souvenir que celui d'un jeune homme très fortuné et aussi copieusement excentrique. Il meurt d'ailleurs très opportunément, si l'on peut dire, et comme nous l'apprend Olivier Naudin dans sa préface, le jour où s'ouvre à Londres le procès... [Lire la suite]
Posté par marc_villemain à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 22 juillet 2011

Programme de l'été

    Sait-on jamais où nous mènent les errances estivales... Pour ceux que cela intéresserait ou qui auraient un peu de temps à perdre, je serai : - le lundi 1er août dans l'Hérault, pour une causerie dans le cadre des Vagabondages littéraires en Haut-Languedoc.Davantage d'informations ici.- le samedi 13 août à Dinan (Côtes d'Armor), où je dédicacerai Le Pourceau, le Diable et la Putain à la librairie Le Grenier.Davantage d'informations ici.- le vendredi 16 septembre à Pézenas (Hérault), invité au salon qu'organise... [Lire la suite]
Posté par marc_villemain à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 16 juillet 2011

Entretien avec Joseph Vebret - Le Magazine des Livres

Le Magazine des Livre, n° 31, juillet/août 2011Entretien avec Marc Villemain - Propos recueillis par Joseph Vebret   "L'écriture est souveraine" Dans son quatrième livre, Le Pourceau, le Diable et la Putain, Marc Villemain met en scène un misanthrope mourant à travers un monologue où chacun en prend pour son grade. Réjouissant. Une belle écriture, assurément.   Où avez-vous puisé votre inspiration pour ce nouveau roman, Le Pourceau, le diable et la putain, l’idée, le thème, le fil conducteur ? Dans l’agonie... [Lire la suite]
mercredi 13 juillet 2011

Léon Bloy - Le Désespéré

  Un peu intrigué par les allusions répétées à Léon Bloy qui inspirèrent certaines appréciations de Et que morts s'ensuivent, mais bien davantage encore du Pourceau, le Diable et la Putain, je me suis plongé dans cet écrivain assez unique en son genre, et peu ou prou ennemi d'un genre humain qui le lui rendit (lui rend) assez bien. Léon Bloy, donc, dont je ne lus, naguère, que quelques textes symboliques et censément représentatifs de la verve pamphlétaire, ainsi, plus tard, que les exégèses de quelques-uns de ses admirateurs... [Lire la suite]
Posté par marc_villemain à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 10 juillet 2011

Vagabondages littéraires : 15ème

  Se tiendront du dimanche 31 juillet au vendredi 5 août les XVème Vagabondages littéraires du Haut-Languedoc, dans les vallées de l'Orb, de la Mare et du Jaur (Hérault). C'est une des plus jolies initiatives estivales et littéraires qui soient, où se mêlent rencontres avec le public, dégustations de vins et découverte de la région. Mon intervention est prévue le lundi 1er août à partir de 18h30, sur le parvis de la chapelle de Villecelle. J'y retrouverai Eric Bonnargent, mon complice du blog L'Anagnoste, ainsi que... [Lire la suite]
Posté par marc_villemain à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 8 juillet 2011

Une critique de Laurence Patri - Biblioblog

  Il est des personnages de fiction que l'on aime haïr, Léandre est sans conteste de ceux-là. Vieux salopard octogénaire, Léandre n'en finit pas de mourir dans sa chambre d'hôpital et nous livre sa vision acide et cruelle de l'existence. Léandre se définit lui même comme un misanthrope. Il n'aime personne et tout le monde le lui rend bien. De son fils à l'infirmière très belle mais un peu sotte, aucun ne semble trouver grâce à ses yeux. Pas même lui. Car Léandre a cette cohérence de se malmener autant qu'il malmène les autres.... [Lire la suite]
lundi 4 juillet 2011

Une critique de Camille Thomine - Le Magazine Littéraire

  Bréviaire atrabilaire Quand vous serez un octogénaire grabataire et incontinent, n'ayant plus guère pour vous distraire que les déhanchements d'une infirmière et le trot des cloportes aux murs de votre hospice, comment tromperez-vous l'ennui ? Sans doute rejoindrez-vous l'une des deux catégories d'agonisants : celle des "infatigables postulants au podium de la chochotterie universelle", ou celle, peut-être plus pitoyable encore, des "John Wayne de la condition souffreteuse." A moins qu'à la manière de Léandre d'Arleboist... [Lire la suite]
dimanche 3 juillet 2011

Marie-Noël Rio - Paysages sous la pluie

  Marie-Noël Rio, Paysages sous la pluie - Editions du Sonneur Si ma lecture de ce troisième roman de Marie-Noël Rio a commencé dans le scepticisme (ces images de peau forcément "laiteuse" ou de bouche "charnue", cette manière hyper-concise de poser d'emblée les contours sociaux du décor - "la vie au jour le jour, à coups d'allocations"), alors il faut dire aussi, et d'emblée, qu'elle s'est achevée avec un peu plus d'entrain. C'est un effet intéressant à éprouver que de sentir la qualité d'un livre basculer, car on sent alors... [Lire la suite]
Posté par marc_villemain à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 2 juillet 2011

Technikart - Juin 2011

- Atypique Pourceau -
Posté par marc_villemain à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


  1